MENU

Chloé, créative & engagée

Par une belle journée du mois d’août, j’ai rencontré Chloé Bru pour une interview. Elle m’a donné rendez-vous dans un café parisien qu’elle affectionne particulièrement. Chloé a 26 ans, elle est originaire de Toulouse et vit à Paris depuis sept ans. Elle est passionnée de mode et de création et a su combiner ses centres d’intérêt pour se créer un job sur mesure. Elle travaille pour différentes marques et s’engage pour une consommation plus responsable. J’ai eu l’occasion de travailler avec Chloé sur un shooting l’année dernière et plus récemment sur un projet lié à l’identité visuelle d’AW. Vous en saurez bientôt plus. Nous avons discuté de son parcours, de son travail et de son style. Comme pour chaque interview AW, j’ai réalisé cet entretien avec ma sœur Marie. Nous avons beaucoup apprécié l’énergie positive de Chloé. Nous espérons qu’elle transparaitra tout au long de ce portrait. Bonne lecture !

Quelles études as-tu suivies ?

Après le lycée, j’ai fait un an de prépa HEC à Toulouse. J’ai compris très vite que cela ne me convenait pas car je voulais travailler dans la création. J’ai décidé de déménager à Paris. Après une MANAA (mise à niveau en arts appliqués), j’ai fait un BTS Graphisme imprimé à Olivier de Serres. Puis un DSAA en communication de marque où j’ai étudié le graphisme et l’identité visuelle de façon globale (vitrine, packaging et logo).

 

 

Peux-tu nous parler de projets sur lesquels tu as travaillé ?

 

Je collabore avec Petite Chineuse (e-boutique et collectif vintage) depuis leur lancement. Au début je posais seulement pour les shootings des collections. Par la suite, j’ai imaginé leur logo et proposé des idées de contenus pour la communication. J’ai participé à des évènements comme une tombola où je tenais le rôle de la « speakerine ». Des projets comme celui-ci m’ont aidé à être plus à l’aise. Je suis bien moins timide aujourd’hui.

 

Je travaille également pour Marc Deloche qui a créé sa marque éponyme. Il propose des bijoux fabriqués artisanalement en France. Chaque semaine, je crée de A à Z une histoire vidéo mettant en scène ses produits. J’imagine les décors et les scénarios et je fais le montage. Je crée aussi des visuels pour Atelier Nubio, une marque éthique très chouette qui propose des jus et des cosmétiques bio.

Est-ce que travailler en freelance te convient ?

 

Oui, pour le moment ce rythme s’aligne parfaitement à mes envies. Je peux travailler sur des projets que je choisis, qui m’intéressent vraiment et qui sont liés les uns aux autres. Ce ne serait pas le cas en agence.

J’ai moins de sécurité financière qu’en travaillant dans une entreprise, mais j’ai beaucoup plus de liberté. Je peux proposer pas mal de choses dans mes créations, quitte à faire des retouches selon les préférences du client. Je suis aussi libre d’organiser mon planning comme je le souhaite. Je travaille souvent tard le soir et je peux quitter Paris dès que j’en ai envie.

Travailler chez moi n’est pas du tout un problème car j’aime passer du temps seule. Je suis souvent amenée à sortir pour acheter du matériel, déjeuner ou voir des amis. Et mon copain rentre le soir. Travailler seule permet d’apprendre très vite et de rencontrer des gens !

Quels conseils pourrais-tu donner à des personnes qui se lancent en freelance ?

 

Les 4 conseils qui me viennent à l’esprit seraient de :

  • choisir ses clients avec une ligne directrice logique. Je me suis par exemple spécialisée dans la beauté, la mode et l’univers féminin. Je ne travaillerais pas pour un secteur totalement différent.
  • être hyper organisé et rigoureux. En freelance, on est amené à travailler pour plusieurs clients et projets à la fois.
  • ne pas hésiter à contacter spontanément les marques. Je l’ai fait pour une marque dont j’aimais l’univers, en expliquant ce que voulais faire. Cela a fonctionné.
  • ne pas avoir peur de montrer son travail à ses proches et accepter les remarques. Au début c’était difficile pour moi, mais c’était constructif.

As-tu d’autres projets créatifs ?

Je chante depuis deux ans et j’ai partagé quelques vidéos sur mon Insta. J’ai fait du solfège et du piano pendant 10 ans au conservatoire, mais jamais de chant. C’était une envie spontanée et je suis touchée des retours que j’ai eus.

J’ai aussi créé le compte Instagram Des fraises en été pour communiquer sur mon travail et pour promouvoir un art de vivre responsable. Chaque post est un mini article dans lequel je partage des astuces beauté et bien-être. Je parle uniquement de produits et de marques éthiques que j’ai moi-même testés.

Depuis quand consommes-tu éthiquement ?

Tant pour les cosmétiques que pour les vêtements, cela fait quelques années que je consomme le plus éthiquement possible. J’ai commencé à acheter du vintage au lycée. Au départ, c’était pour une question de budget. Au fur et à mesure, j’ai pris goût au fait d’avoir des pièces uniques et de les chiner. La problématique de fabrication éthique est venue plus tard et depuis 5 ans je n’achète plus du tout dans les grandes enseignes de fast-fashion.

 

Comment consommes-tu ?

J’achète de façon réfléchie, sans me précipiter. Je choisis mes vêtements au coup de cœur et si une pièce n’est pas parfaitement à ma taille, je n’hésite pas à la faire retoucher. Je prends aussi grand soin de mes affaires. Si une pièce est abîmée, je la faire réparer plutôt que de m’en débarrasser.

 

Où shoppes-tu ?

Dans les friperies parisiennes et toulousaines. Beaucoup sur Vinted aussi, qui est très pratique quand je recherche quelque chose de précis. J’y achète principalement du vintage mais aussi des pièces de marques en seconde main. Pour les chaussures par contre, j’achète du neuf en général.

5EA92775-0FA9-43F2-8F77-E107EB84B44C
208A0430-2EEE-4D5C-AC20-93BEC4ECE968
FD043099-135D-4207-900A-CA6EC925543F

Comment décrirais-tu ton style ?

J’ai un style assez proche de l’univers de Petite Chineuse. J’aime les belles pièces, simples mais pas trop classiques. Par exemple je n’ai aucun t-shirt dans mon placard. Je porte beaucoup de couleur, même en hiver. Le noir ne me va pas au teint, il est très rare que j’en porte. Exception faite d’une superbe robe noire avec un col carré trouvée sur Vinted. Je cherchais une robe dans ce style et je l’ai trouvée en faisant une recherche ciblée. En général aussi, je mets peu de maquillage.

 

 

Quelles sont les pièces phares de ton dressing ?

 

Parmi les pièces que j’aime porter il y a:

  • Le jeans Levis 501, qui fait une belle silhouette. Ou le 506, plus large. J’en porte un aujourd’hui, trouvé sur vinted à petit prix. D’ordinaire par contre, j’achète mes jeans en boutique. Souvent à Toulouse, car à Paris les petites tailles sont prises d’assaut.
  • Un pantalon en laine bouillie patte d’éléphant.
  • Mes mules Amélie Pichard, je les adore.
  • Des bijoux de famille : une perle de Tahiti de ma grand-mère et un pendentif offert par mon grand-père il y a quelques années. Ces sont des pièces qui ont une vrai valeur sentimentale.
  • Un sac Staud vert olive et un sac Courrèges rouge.

En parlant de sac, comment les choisis-tu ?

Le sac est en général la pièce forte de mon look. Comme pour les chaussures, le sac doit être une belle pièce. Je l’achète neuf ou bien de seconde main en très bon état.

 

Quel type de sac portes-tu ?

J’aime les sacs colorés et pas trop grands. J’en ai de toutes les sortes : porté épaule, en bandoulière et à la main.  J’ai plusieurs paniers dans mon dressing et je les porte très souvent. Celui que j’ai aujourd’hui est très pratique car il peut se porter à la main ou à épaule.

IMG_9444
IMG_8167
IMG_2918

Quelles sont tes habitudes avec tes sacs ?

J’accorde mon sac en fonction de me tenue et je tourne avec 4/5 sacs la plupart du temps. Comme pour mes vêtements, j’en prends soin et je n’hésite pas à les faire réparer si ils sont abîmés.

 

As-tu une anecdote liée à un sac ?

Ma mère m’a donné un sac en croco, dans l’esprit Chanel. J’ai remplacé la chaîne un peu vieillotte par une chaine à gros maillons plus moderne.

 

Quel modèle AW te correspond le mieux ?

Le Ana, pour le côté ludique. J’adore les sacs seau qui me rappellent la plage et mon enfance.

Pour finir, peux-tu citer :

Des personnes qui t’inspirent ou des marques que tu recommandes ?

Amélie Pichard,créatrice engagée dans la mode responsable.

Rusmin, créé par deux sœurs qui font de l’upcycling.

Thomsen Beauty, qui propose une gamme de cosmétiques biologiques.

Atelier Nubio, qui propose des jus et des compléments alimentaires.

 

Un café pour travailler ?

Le café Valmy, situé quai de Valmy. Où nous sommes aujourd’hui.

 

Un endroit pour déjeuner et/ou dîner à Paris ?

Elsa et Justin, un super traiteur végétal.

Panda Panda, un restaurant asiatique très bon.

 

Des adresses vintage ? 

Mad Vintage, il y en a plusieurs dans Paris

Episode, rue Tiquetonne

Petite chineuse, en ligne

Les puces de Clignancourt

Et je vais bientôt tester Emmaus Alternative, dont j’ai beaucoup entendu parler !

Un grand merci à Chloé pour le temps qu’elle nous a accordé.

En espérant que cet article vous ait plu !

Avec passion

La team AW